Comment récompenser – Entretien avec une éducatrice canin

Entretien avec Virginie DESCHAMPS, éducatrice et comportementalisme canin
Entreprise Quat’pattes – Lille

CDF : Bonjour Virginie, tu appliques la méthode du renforcement positif, c’est bien ça?

VD : Bonjour! Oui, tout à fait, c’est bien ça.

CDF : En quoi cela consiste-t-il exactement? Peux-tu nous expliquer?

VD : Il s’agit de renforcer les bons comportements du chien en le récompensant avec des friandises. J’utilise également un outil appelé « clicker » qui m’aide à faire travailler le chien en méthode positive et permet de faire comprendre au chien ce que l’on attend de lui. Dès que le chien « fait bien » on le récompense en lui donnant une friandise.

CDF : Même quand il est simplement sage?

VD : (rires) Oui, même quand il est juste sage. On souhaite que le chien propose des choses spontanément, de lui-même, donc il faut être à son écoute.

CDF : Finalement c’est un peu comme un cours?

VD : Si on veut, mais ce que l’on recherche à tout prix c’est que le maître et le chien passent un bon moment. Ce n’est plus l’éducation à l’ancienne : fini les fessées. Maintenant on félicite, on caresse. On ignore les mauvais comportements pour renforcer les bons.

CDF : Mais alors quand doit-on récompenser? Tout le temps?

VD : Ca dépend du chien, ça dépend du maitre, et du degré d’exigence de chacun. Pendant les périodes d’éducation, on va récompenser plus souvent pour que le chien comprenne ce que l’on attend de lui et pour ancrer les comportements recherchés en lui. En dehors de cela, le maître choisira les moments où il souhaite faire plaisir à son chien. Il faut que cela soit un moment privilégié, un moment de partage entre le maître et son chien.

CDF : Le chien ne risque-t-il pas de grossir à force d’avaler toutes ses friandises?

VD : Hé bien, c’est quelque chose qu’il faut garder à l’esprit. Il sera éventuellement nécessaire de diminuer la gamelle quotidienne, surtout avec les chiots. Mais avec les biscuits Cookiedog Factory, sans sucre ni gras, pas de soucis : on peut presque les donner à volonté.

CDF : Pourquoi est-ce important que le chien aime réellement beaucoup ses friandises?

VD : Si on veut renforcer son comportement positif, il est nécessaire qu’il apprécie ce qu’on lui donne en récompense. C’est d’ailleurs compliqué avec les chiens difficiles mais les biscuits Cookiedog Factory me permettent de faire travailler tous les chiens, même les plus difficiles.

CDF : Un dernier conseil Virginie?

VD : Changer le parfum des friandises régulièrement afin d’éviter une certaine lassitude chez le chien.

CDF : Ca tombe bien chez Cookiedog Factory, on a plusieurs parfums.

Virgine de l’Entreprise Quat’Pattes à Lille.

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. Les amis sans qui l'aventure n'aurait pas été possible | Cookiedog Factory - […] Virginie DESCHAMPS – Educatrice et comportementales canin – Entreprise Quat’pattes (lire son interview) […]

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.